En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Traitement

Quels traitements contre l'endométriose ?

Dans le cas d’endométriose douloureuse, le traitement peut être médical et/ou chirurgical.
Quand les patientes désirent traiter la douleur, le traitement hormonal est une alternative efficace à la chirurgie.

- Les traitements contraceptifs (pilule en continu, progestatifs en continu) permettent de mettre les ovaires au repos en faisant disparaître les cycles et par conséquent atténuer la douleur même si ça ne règle pas définitivement l'endométriose.

- Les analogues de la Gn-RH quant à eux sont des médicaments qui mettent la patiente dans un état de ménopause artificielle et qui peuvent avoir des effets secondaires importants, comme par exemple une ostéoporose et des bouffées de chaleur.

- Ces traitements médicaux ont des limites : leurs effets secondaires, l’absence de réponse après une certaine période, ainsi que l’impossibilité d’être enceinte sous traitement.

- Les traitements soulagent l’endométriose mais ne la soignent pas : la maladie est incurable à ce jour.

Envisager l’acte chirurgical

La chirurgie est recommandée quand le traitement médical ne suffit plus à calmer efficacement les douleurs de la patiente. Une coelioscopie avec ablation de toutes les lésions endométriosiques est la technique de choix, sous réserve d’une balance bénéfice/risque favorable pour la patiente.

Les options en cas d’infertilité liée à l’endométriose

Dans le cas d’une infertilité deux options thérapeutiques sont envisageables : la chirurgie et la procréation médicalement assistée (PMA). Selon la sévérité de l’endométriose, il y a plusieurs options thérapeutiques comme la stimulation ovarienne avec insémination intra-utérine et la FIV.